Qu’est-ce que la Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle ? 

Il s’agit d’utiliser des plateformes immersives (visiocasques, ordinateur, traqueur de mouvement etc.) pour présenter au patient des environnements virtuels crées par ordinateur pour traiter des troubles psychiques ou somatiques.  

Dans quel cas recourir à la TERV ?

Nous préconisons la Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle dans le traitement des troubles anxieux, des phobies, des troubles obsessionnels. Elle peut être également utilisée dans le cas de syndromes post traumatique (PTSD), d’addictions, de Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

Comment se déroule une séance de thérapie par exposition à la réalité virtuelle ? 

L’exposition à la réalité virtuelle s’inclut dans une thérapie classique et fait partie du processus thérapeutique classique. En fonction des besoins du patients, nous programmons une séance avec utilisation de la réalité virtuelle. 

Les phobies

Le patient met alors un casque sur les yeux et le psychologue le plonge dans l’univers préalablement défini. Il peut s’agir du haut d’un immeuble, d’un avion, un supermarché etc. L’objet de la phobie est présenté de manière progressif. Le psychologue est toujours en interaction avec le patient. Il veille à lui offrir un cadre rassurant lors de l’exposition. La répétition des scènes redoutées permettent une désensibilisation progressive et durable vis-à-vis de cet objet. Il s’agit alors de recueillir les émotions, pensées du patients et de travailler ensuite sur les biais cognitifs.

Différents programmes sont proposés pour traiter les phobies suivantes

  • Acrophobie
  • Agoraphobie
  • Claustrophobie
  • Ochlophobie
  • Arachnophobie
  • Peur des pigeons, des chiens, des chats
  • Aviophobie
  • Bélénophobie
  • Peur de parler en public
  • Phobie scolaire
  • Peur de conduire
Les addictions
 
Les Troubles du Comportement Alimentaire

Le programme de Réalité Virtuelle offre la possibilité de travailler sur son image corporelle (la dysmorphophobie) ainsi que sur son comportement alimentaire. Elle s’apparente alors au traitement pour addiction.

La relaxation